Selon Mondafrique, l’Etat français refuse de déclassifier l’enquête militaire sur l’assassinat des journalistes de RFI au Mali

ResistanZ

RFI assassiné? Silence dans les rangs !!!
Par Jacques Marie Bourget
Mondafrique

Plus de deux années après l’assassinat au Nord-Mali de Ghislaine Dupont et Claude Verdon, l’enquète ne progresse toujours pas

Pour les magistrats qui sont saisis de l’assassinat en 2013 des deux journalistes de RFI, Ghislaine Dupont et Claude Verdon, il est évidemment très difficile d’enquêter en zone de « djihad ». Mais le scandale n’est pas là, les juges font ce qu’ils peuvent.

Le scandale est d’abord dans le refus exprimé par l’Etat français de déclassifier l’enquête faite par l’armée, pourtant présente au Mali dans le cadre de l’opération Serval. Face à ce lachage du pouvoir qui avait promis bien sur de tout faire pour que la vérité éclate, la profession de journaliste est exemplaire : elle ne bronche pas !

Déclassifications partielles

Le premier obstacle au progrès de l’enquête ce ne sont pas les farouches berbères ou l’insaisissable et si aimable…

View original post 510 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s